• Accueil
  • > Recherche : polynésie monde

Résultats de votre recherche

Café – Pain beurre

Posté par rainbowoman le 5 octobre 2009

IA ORA NA, MANAVA E MAEVA

tiare3.jpgtiare3.jpgtiare3.jpgtiare3.jpgtiare3.jpg

(Café- Pain beurre interprétée par Emma Terangi)

 

 

E te hoa iti e, haere mai ‘e taofe

Cher(e)  ami(e), viens « café » 

 

caf.jpg

Ma’a taofe (un peu de café)

271721m.gif271721m.gif271721m.gif

Ma’a firifiri (beignets au lait de coco)

41211742p.jpgimg0340.jpg

Ma’a ‘anani                                                                           Ma’a mereni

Eiaha ia mo’e te I’A OTA 

(ne pas oublier le poisson cru)

img0321.jpg

TAMA’A MAITA’I !!

(Bon appétit)

Petite note culturelle :  Le café – pain beurre est une institution ici, car il ne se prend pas seulement le matin, mais le soir également, pour accompagner le repas…

Le petit-déjeuner était important car après on partait travailler dans le « fa’a'apu », champs pour toute la journée … jusqu’à 15h – puis on allait à la pêche pour le repas du soir avec toujous du café et du pain beurre …

Le « firifiri » ou « fifiri » est le pain par excellence dans les familles polynésiennes … on a gardé cette habitude surtout le dimanche …

La vie moderne a modifié les habitudes alimentaires des polynésiens … ce qu’ils allaient pêcher, chasser et cueillr … ils l’achètent … 

uv7qh7hr.gifuv7qh7hr.gif

 

 

 

 

Paroles et traduction de : Café pain beurre

Ua ori au na te Ao nei                                      Je me suis promenée dans le Monde

Ua amu vau i te mau ma’a                               J’ai goûté à tout (j’ai mangé toutes sorte de nourritures)

Ava’ava, monamona                                         Salé, sucré

Are’a ra,                                                              Mais

Café Pain beurre                                               Café Pain Beurre (2)

Te ma’a mea au roa na’u                                  Le mets que je préfère                                 

Café Pain beurre                                               Café Pain Beurre

Te hina’aro nei i tera ma’a                               C’est ce que je veux (manger)

Ua oti ta’u tai’ara’a                                             Ma pêche est terminée

Ua haere au i te fare                                           Je vais rentrer à la maison

Faraipani mai ta’u mau ‘ia                               Pour frire mes poissons

Are’a ra                                                                Mais 

Café Pain beurre                                               Café Pain Beurre (2)

Te ma’a mea au roa na’u                                  Le mets que je préfère                                 

Café Pain beurre                                               Café Pain Beurre

Te hina’aro nei i tera ma’a                               C’est ce que je veux (manger)

Haere mai ta’u i here                                        Viens mon Amour

A rave mai te ‘o’ini ma’a                                  Prends donc le panier (qui va contenir nos victuailles)

Haere taua i te matete                                      Rendons-nous au Marché

‘Are’a ra                                                               Mais

Café Pain beurre                                               Café Pain Beurre (2)

Te ma’a mea au roa na’u                                  Le mets que je préfère                                 

Café Pain beurre                                               Café Pain Beurre

Te hina’aro nei i tera ma’a                               C’est ce que je veux (manger)

 

Publié dans LA CUISINE POLYNESIENNE | 5 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

La Polynésie Française et ses Archipels

Posté par rainbowoman le 2 octobre 2009

IA ORA NA, MANAVA ‘E MAEVA

tiare3.jpg

Tahiti et ses îles se situent à environ 17 100 km de la France métropolitaine. Elles s’étendent sur un territoire maritime de 4 millions de km2, surface equivalente à celle de l’Europe. La superficie de ses terres émergées, réparties en 118 îles, couvre pour sa part 4 000 km2. L’île de Tahiti, dans l’archipel de la Société, se trouve à 17°32 de latitude sud et 149°34 de longitude ouest. Située entre la Californie (6 200 km) et l’Australie (5 700 km), elle est a 8 800 km de Tokyo et a 7 500 km de Santiago du Chili.

polynesiecarte3.gif


La Polynésie c’est 118 îles regroupés en en 5 archipels :


Les 118 îles, somptueuses et toutes différentes, sont regroupées en cinq archipels aux caractères très marqués, et dont les habitants adaptent le XXIème siècle, aux rythmes ancestraux de l’océan et du soleil.

L’archipel de la Société (constitué des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent) est un ensemble d’îles hautes tropicales ceinturées de lagons, dont la principale est Tahiti, la plus grande des îles polynésiennes, avec Papeete pour capitale administrative. Tahiti dresse ses deux splendides massifs volcaniques, le grand, couronné de nuages, à plus de 2 000 m au mont Orohena, au cœur de Tahiti Nui, et le petit, dont le mont Mairenui culmine à 1300 m, en plein centre de Tahiti Iti. Les deux îles, reliées par l’isthme de Taravao, évoquent une comète d’émeraude, dans le halo turquoise de leur étroit lagon.

L’archipel des Tuamotus est composé d’un chapelet d’atolls (îles basses) dont la plus célèbre : Rangiroa avec un lagon si grand, que Tahiti pourrait être posée là.

L’archipel des Gambiers, dont l’île principale est Mangareva qui contient 6 îles regroupées dans un même lagon.

L’archipel des Australes, plus au Sud et dont le climat est beaucoup plus frais en « hivers », en juillet et août, propice à certaines cultures telles que la pomme-de-terre, la carottes etc … (et on s’entête à importer des pommes-de-terre :( (()

L’archipel des Marquises rendues célèbres par Gauguin et Brel . Un monde à part. 



Publié dans LES ARCHIPELS DE POLYNESIE FRANCAISE | Pas de Commentaires »

Lettre à Papa Noera

Posté par rainbowoman le 24 septembre 2009

Ia ora na Papa Noera,

Je sais que c’est encore loin Noël

Mais tu vas comprendre pourquoi je t’écris si tôt

Avant tous les petits zenfants 

J’ai des amis en France qui veulent venir à Tahiti

Alors si possible, il  faudrait un bateau suffisamment grand

Pour accueillir tout le monde

Ne cherche pas, on l’a trouvé

Claude a choisi le bateau idéal

nuit10.jpg

Maintenant, il faut payer cette pirogue moderne :) ))

On a tousssss été très très sages 

Promis, juré, craché

Et comme tu existes vraiment

Si si si, on le sait

On te laisse faire ! enfin quand tu auras décidé de sortir de ton aquarium

thumbcoeurpolynesieperenoel.jpg

Gros bisous Papa Noera

Publié dans Cadeaux des/aux amis | 3 Commentaires »

BORA-BORA / PORAPORA

Posté par rainbowoman le 23 septembre 2009

borabora3331.jpg

BORA BORA dans toute sa splendeur

ilesduvent.jpg

L’archipel des îles de la Société

tborabora1.jpg

Bora Bora fait partie du groupe d’îles dites  « Les îles sous le vents » ou « Raromata’i » et qui appartient à l’archipel des Iles de la Société

bormap.jpg

Bora-Bora est connu de par le Monde grâce aux Américains présents lors de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que les fims mettant en avant le lagon magnifique de l’île.. Mais, dans d’autres îles, leur lagon est tout aussi beau.

Bref ! Bora est l’île des hôtels et du Tourisme. 

boraborapearl2.jpgbora4.jpgbora8.jpg

motutanedepevictorbig1.jpg

Le « motu » de Paul Emile VICTOR (qui a été vendu aujourd’hui)

motutapu2bora1.jpegboraboraclubmed2600x400.jpg

Le « Motu Tapu » beaucoup de souvenirs d’enfance. C’est là que j’ai découvert pour la première fois le nudisme  ^^  ! :) ))

Le « motu » était loué au Club Med qui déposait là ces nudistes !! Avec mon grand-frère, on était pété de rire !!!

  

LA PRESENCE AMERICAINE A BORABORA PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Au lendemain de la destruction de Pearl Harbour, le 7 décembre 1941, les Américains décidèrent d’installer une base de ravitaillement militaire à Porapora. L’implantation dénommée BOBCAT eut lieu le 17 février 1942. Ce jour-là, 4628 soldats et officiers débarquèrent sur l’île au grand étonnement des 1200 habitants. L’armée américaine entreprit de gigantesques travaux, adduction d’eau, construction de routes, de quais et elle réalisa sur le motu une piste d’attérissage pour bombardiers qui fut le premier aérodrome de nos îles. Le 2 juin 1946, après quatre années d’occupation placées sous le signe de l’abondance, la base est fermée. La présence américaine propulsera l’image de Porapora.

borausa.jpg                               borausa2.jpg

 

Les Américains construiront des infrastructures encore existantes mais surtout utilisées  comme le QUAI et l’AEROPORT (sur un motu)

quaidebora.jpg         Le quai construit par les américains.                  

   aroportbora.jpeg L’aéroport de BoraBora . Il a la particularité d’être sur un « motu »,  le Motu Mute, qui a vu son premier atterrissage le 17 mars 1943.. Pour y aller, il faut prendre une navette, quelque soit le temps ! Lorsque les américains achevèrent l’aéroport, ils offrirent à la population de l’île la  visite d’un avion …Moment d’émotion et de crainte car mis à part les oiseaux, rien ne pouvait voler :) ))

avionbora245.jpg                                avionbora45.jpg

Le KINGFISHER OS2U devenu par la suite le VS310. Cet hydravion était utilisé par les américains pour effectuer des vols de reconnaissance.

Sites et  film traitant de la présence américaine à BoraBora

http://www.tahitisouvenirs.com/BOBCATFR.html

 (site sur lequel j’ai trouvé ces photos N/B)

http://www.ica.pf/articles.php?id=918

(émissioin où Mr Francis SANFORD raconte la cohabitation polynésienne/américainne, avec des séquences filmées par les américains.

BORABORA ET LE CINEMA

Tabu : Film de Murnau, tourné en 1931

Dans l’île de Bora-Bora, un jeune pêcheur de perles, Matahi, et une merveilleuse jeune fille, Reri, tombent amoureux. Mais au vu de sa grande beauté, Hitu, le sorcier l’a choisie comme prêtresse sacrée. Elle doit donc selon la tradition, rester vierge et il la déclare tabou. Rien n’y fait, les deux amants décident de s’échapper, ils fuient, poursuivis par Hitu…

The Hurricane : Film américain réalisé par John Ford, sorti en 1937.

Une petite île du Pacifique. Deux indigènes Marama et Terangi se marient. Lors d’une escale à Tahiti, Terangi frappe un homme blanc qui l’insulte et est condamné à six mois de prison. Il tente de s’echapper par deux fois et est condamné à 16 ans de prison. Une troisième évasion sera la bonne. Un terrible ouragan ravage la petite île où il s’est réfugié. Terangi se porte au secours de la population…

Couples retreat : avec Jean Reno et Vince Vaughn  à Bora Bora (2009)

110820082100377030376104100400x265.jpg

Voici l’ article : http://www.tahitipresse.pf/2008/11/jean-reno-et-vince-vaughn-tournent-couples-retreat-bora-bora/

Il y en a encore beaucoup d’autres …

Reportage sur l’utilisation de l’eau des profondeurs pour la climatisation à BoraBora

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Les îles de la Société | 3 Commentaires »

La cuisine tahitienne

Posté par rainbowoman le 16 septembre 2009

Ia ora na, Maeva ‘e Manava ia ‘oe 

 

Le Polynésiens était chasseur, pêcheur et cueilleur. Il  ne cueillait et ne chassait que ce dont il avait besoin (normal, pas de réfrigérateur ni congélateur) … mais toujours en respectant le cycle de la Nature : les Anciens Polynésiens n’avaient nullement besoin de leçon sur la préservation de l’environnement. Ils avaient tout à  sa dispositon, donc, il se levait et allait chercher ce dont ils avaient envie. Tout appartenait à tout le monde ! Ce n’est qu’à l’arrivée des Européens que cette tradition va changer, car « par souci » de protection, ils se mûraient chez eux, ont introduit les clôtures … c’est comme cela, que le Polynésien va  » s’approprier  » tout ce qui l’entoure et provoquer des tensions dans les familles, encore aujourd’hui … Presque toutes les terres sont en indivisions et malheureusement cela se règle devant un juge ^^! Quelle tristesse !! Bref, c’est pas vraiment le propos dans cet article … on parle  CUISINE !!!

 

LE FOUR TRADITIONNEL : TE AHIMA’A

Cette tradition réunissait toute la famille qui se retrouvait autour des « matahiapo », les anciens, les grands-parents …. c’était un moment de partage intense, pleins de rire, de joies et surtout les anecdotes historiques racontées par les vieux … 

 

Voici le plan d’un four tahitien : 

fourpolynesienschema.jpg             aak000.jpg

wp2e4c064f.png     wp98ae3741.png

tfourtahitien331.jpg Voici une belle assiette de MA’A TAHITI :) )) miam miam ! Il y a du poisson cru, du ‘uru (fruit de l’arbre à pain), de la patate douce, de l’igname, du cochon  et du poisson rôti, au-dessus de l’assiette, un coco …  On accompagne tous ces mets avec du lait de coco ou du « MITIHUE » (préparation faite à base de noix de coco fermenté avec quelques têtes de crevettes) et sans oublier notre « FAFARU » sans quoi le Ma’a Tahiti ne serait pas complet !!!

Le « FAFARU » (fafarou) dégae une très forte odeur et vous faire rebrousser chemin :) )) c’est de l’eau de mer dans laquelle on fait macérer du poisson … pendant 1 mois c’est  pas mal !! ensuite on filtre l’eau … avant un repas, on découpe des tranches de thon et on les trempe dans ce « jus » exceptionnel !! Généralement, on sert le « fafaru » dans une « soucpière » avec un couvercle « s’il vous plaît » !! on bon FAFARU fera fondre à souhait le poisson cru :) ))

 

fruitspolynesiensmall.jpg                wp080e0b8b1b.jpg

Un beau stand de fruits et légumes locaux      Du « Fe’i » bananes consommables uniquement cuites  

 

 

wp14638cc01b.jpg                 fruitarbreapain.jpg  

Du « TARO » (tubercule)      Du  » URU » cuit (fruit de l’arbre à pain ») 

 

 

 

Le ma’a Tahiti, extraits vidéos de « Si Tahiti m’étais contéé « 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans | 13 Commentaires »

123
 

CLUBFREEDOM ET REVOLVINGTRAVEL |
Sage-femme au Poste de sant... |
Aventure Libanaise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marie à vancouver
| adsvoyages
| Xin Chào Vietnam... Ginett...