• Accueil
  • > Recherche : fleur tiaré

Résultats de votre recherche

Des fleurs tahitiennes en France

Posté par rainbowoman le 18 septembre 2009

Envie d’exotisme ?

Une simple fleur pour une beauté simple

La fleur est au centre de la vie des Polynésiens

Elle se porte à l’oreille, dans les cheveux, en collier, en couronne de tête ou de cou.

tahitibeauties2003.jpg

raiatea2.jpg

La Boutique NONO MITI  

vous propose

ses fleurs polynésiennes

ses fleurs d’ici et d’ailleurs 

Appréciez-en un petit échantillon

La Tiare Tahiti

bfmp2nmkkgrhqmokkeery7t49jblrtkfefq12.jpg

 

bfmfib2kkgrhqihc4ere9thjvubls8ddq12.jpg bfme2cg2kkgrhquhdceriyvru8bls7ocqd12.jpg

 

bfmouvqwkkgrhqiokiweryykgvmzblrgyn3e12.jpg

bw0mbogb2kkgrhgoheeejlllyg1nbkzmnsby12.jpg

 

bcdvhwb2kkgrhgohdkejlll0kttbkpodeynpw35.jpgbbiv9nq2kkgrhqiokioeq4jrkubkuln6i035.jpgbbiu2lwb2kkgrhqioki4eq4z9ncjbkulbummq35.jpg

bftgpqbgkkgrhquhdkerftmpghblbbkvz1fw12.jpg

bfmm55qbwkkgrhquhd8er2bc4qr3blq4236vw12.jpg

bp7qijgwkkgrhgohcsejlllvgm7bj2og9uq12.jpg

 

bbjneeq2kkgrhqqokjeq4rghobkumvdc2jw35.jpgbbjr4pbgkkgrhqeoki0eq4l5mdbkum63cgg35.jpg

bbmvo2gwkkgrhqmoki0eq5fkqn1lbku5echqkw12.jpg

by8cd7wbwkkgrhgookimejllmvoyobkkuqhncwq35.jpgby8cr6wbwkkgrhgookioejllmen7ibkkupqyq835.jpg

 

pincecraberose.jpgroseblanche.jpg

 

peigne3roses.jpg

 

lotustrio.jpgbbiyz0gbgkkgrhqmokiseq3rskwv5bkuliewtw35.jpg

 

 

BOUTIQUE NONO MITI 

 

Publié dans | 12 Commentaires »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Tiare Tahiti

Posté par rainbowoman le 17 septembre 2009

tiare5small1.jpgtiare5small1.jpgtiare5small1.jpgtiare5small1.jpgtiare5small1.jpg

 

La Tiare Tahiti est l’emblème de Tahiti et pour cause, elle porte son nom. Pour les grandes occasions, on offre des couronnes de Tiare

Tahiti et lorsque vous viendrez à Tahiti, ce sera la première chose qui vous sera offerte à votre arrivée :) ) ! images20.jpeg

La Tiare Tahiti se porte également à l’oreille et rend la femme encore plus belle, les hommes aussi la porte mais en bouton, comme sur

l’image, mais un peu plus ouverte. Porter la Tiare Tahiti à l’oreille droite indique que vous êtes célibataire, et à gauche, que vous êtes

pris … enfin, c’est soi-disant la coutume … moi, je la porte à droite, car elle ne tient pas sur mon oreille gauche …:))) 

La Tiare Tahiti parfume les « mono’i ».

Voici quelques photos qui vous montrent toutes les différentes couronnes faites avec des Tiare Tahiti.

 

Ce don des dieux au peuple polynesien

Dans son ouvrage, la fleur polynésienne et la légende, Charles Teriiteanuanua Manu-Tahi se fait l’écho d’une légende racontant le don de

la Tiare Tahiti aux hommes par les dieux du panthéon polynésien. Si l’on en croit cette légende, la Tiare Tahiti est une création conjointe

d’Atea, dieu créateur de l’espace et du temps et de Tane*, dieu de la beauté.


Mais cette fleur superbe était si belle qu’elle devint « un sujet de dispute et de convoitise dans le dixième ciel ». Ayant eu vent de cela,

Ta’aroa, le dieu suprême et créateur de toute chose demanda à voir cette plante. Il s’écria alors : « Tu es la plus belle créature de ma

création » ajoutant, « je te bénis entre toutes mes créatures et tu seras la reine de toutes. »


Atea décida ensuite de confier sa création à la reine des sirènes Mihia I Te Tai qui résidait dans les régions sous marines. Elle accepta

d’être la mère de ce que lui apportait le dieu Atea. Ce dernier lui donna alors le nom de sa création : Te Aho Purotu. Ce qui signifie « le

souffle de la beauté. » Puis après avoir constaté que la chose avait germé, Atea pensa qu’il était temps de lui redonner sa liberté et de

la libérer du corps de Mihia. Il déclara alors : « Aujourd’hui cette chose est devenue une plante mais l’esprit des dieux restera en elle.

Les quatre premiers bourgeons appartiendront aux dieux et les six autres fleurs seront pour les hommes. » Et il en fut ainsi. Puis il

conclut : « Maintenant qu’elle est dans la terre, elle ne portera plus le nom de Te Aho Purotu mais elle portera désormais le nom de Te

Tiare a te nunaa mao’hi. »

Publié dans FAUNE ET FLORE, TRADITIONS POLYNESIENNES | 1 Commentaire »

Le coprah – Te puha … Te mono’i

Posté par rainbowoman le 17 septembre 2009

Voici le matériel nécessaire : p1010030.jpg

 

1ère étape : rassembler les cocos :  coprah2.jpg

 

2è étape : fendre les noix :  p1060858.jpg  p1060976.jpg

 

 3ètape : sécher les noix fendues : coprah.jpg

 

 

4è étape : retirer la noix à l’aide du « pita’a » :  coprah51215060988.jpg  copra2h.jpg

 

5è étape : le séchage : omoacoprah.jpg

 

6è étape : mettre en sac : taipivai1.jpg

 

7 è étape : peser les sacs : rscopim3.jpg  étape très attendue, car c’est le jour de paye :) ))

8è étape : transport à Papeete 294coprah.jpg Certaines îles n’ont pas de quai, donc le bateau mouille au large et c’est une baleinière qui fait la navette entre la Terre et le navire.  Tous ces sacs iront à l’Huilerie de Tahiti.

9è étape : l’Huilerie de Tahiti : coco400.jpg

 

10è étape : 1b9112.jpg

 

Dans les familles polynésiennes, se sont souvent les « mamies » qui font le mono’i.

Le coco est râpé, mis dans une bassine puis exposé au soleil. Cette étape peut prendre des semaines, cela dépend du temps. Tous les soirs, on couvre la bassine d’un tissus, pour éviter toute intrusion de bestioles. Au fur et à mesure, on ajoute des fleurs de Tiare Tahiti, qui donnera son parfum au mono’i.

 cocotiernoixdecoco01.jpg  tiaredanslemonoim.jpg

L’utilisation du MONO’I

On l’utilise pour :

- le soin des cheveux

- le massage

- le bronzage :) )

- le bain d’un nouveau-né : on verse une petite cuillère de mono’i dans son bain (bien tenir bébé, car c’est de l’huile… ça glisse)

Si on attrape un coup de froid, on chauffe le mono’i dans une petite cuillère que l’on verse ensuite sur le nombril et l’on commence un massage circulaire. 

La fabrication du mono’i en chanson avec Maruia  » Hei tiare »

http://www.dailymotion.com/video/x7m1aw

 

 

 

 

 

Publié dans LA VIE DANS LES ILES | 1 Commentaire »

Te ‘a’ai no te Tiare Apetahi (2)

Posté par rainbowoman le 15 juillet 2009

     « I te matamua, te ora ra e piti na ta’ata, ho’e tane, e ho’e vahine.
    No tona  hina’aro e haere e tautai, ‘opua iho ra ‘oia e vaiiho i tana vahine i te fare.

    Tupu a’e nei te ho’e tatama’i i rotopu ia raua. Ho’i mai nei te hau i rotopu ia raua, haere atu ra te tane i te tautai.

    Opua a’e nei ‘Apetahi, te vahine, e pa’iuma i ni’a i te mou’a Temehani. I reira, noa atu te ‘una’una o te fenua, rahi roa a’e tona ‘oto. Fa mai nei te mana’o e ha’apohe ia na. Heru a’e ra ‘oia i te ho’e ‘apo’o, taumi iho ra i tona rima ‘aui i ni’a i te ho’e ‘ofa’i no te tapu ‘e atu i tona ria, tu’u atu ra i tona rima ‘aui i roto i te ‘apo’o hou a pohe atu ai.

    Matahiti i muri mai, i te vahi i reira te vahine i tanu ai i tona rima, ua tupu mai te ho’e tumu ra’au e te hotu nei te mau tiare teatea nehenehe mau i ni’a iho..

    I te ho’e mahana, ‘imi a’e ra te nuna’a o Tevaitoa i te mau ‘ofe e, ta’oto a’e nei ratou i tera ra ru’i i piha’i iho i taua tumu ra’au ra. I te po’ipo’i, ara a’e nei ratou no te ho’e maniania hitima’ue. O te maniania o te mau tiare tei ‘ua’a, ho’e a hoho’a e te rima ta’ata.

    Maramarama a’e nei ratou e, o te rima o ‘Apetahi teie e topa iho ra ratou i te i’oa « Tiare ‘Apetahi ».

    Pa’iuma atu ra Averii te tane, i ni’a ite mou’a no te ‘ofati i te ho’e tumu e no te tanu atu i mua i tona fare no te ha’amana’o i tana vahine, aore ra te tumu i hotu.

    Mai taua mahana ra, rave rahi mau ta’ata tei tamata e tanu i te Tiare ‘Apetahi i tetahi atu vahi, e ‘aore ihoa taua tiare i hotu noa a’e.

    E vai tamau noa te Tiare ‘Apetahi i ni’a i te mou’a Temehani a tau a hiti noa atu. »  250pxtiareapetahi.jpg

Cette autre version de la légende de la fleur ‘Apetahi, raconte qu’une femme prénommée ‘Apetahi se serait réfugiée sur le mont Temehani suite à une violente dispute avec son époux Averii. Seule et envahie d’une grande tristesse, elle aurait voulu se donner la mort. Après avoir creusé un trou, elle se coupa le bras gauche d’un geste désespéré et l’enterra avant de mourir tragiquement. Plusieurs années passèrent avant qu’un arbuste paré de belles fleurs blanches ne pousse sur cet emplacement. Des habitants des environs, à la recherche de bambous sur le mont Temehani passèrent justement la nuit près de l’arbuste. Réveillés par des bruits secs, ces promeneurs observèrent l’étrange éclosion des fleurs blanches dont les pétales semblaient former une main. Le rapprochement fut aussitôt fait entre la fleur et la main de la défunte ‘Apetahi.

En son souvenir, la fleur fut baptisée Tiare ‘Apetahi.

 

 

Publié dans LEGENDES POLYNESIENNES | 2 Commentaires »

Tiare Apetahi

Posté par rainbowoman le 14 juillet 2009

 

250pxtiareapetahi.jpg

 

Le Tiare Apetahi (Apetahia raiateensis) est une espèce d’arbuste de la famille des Campanulaceae

Elle est endémique de l’île de Raiatea en Polynésie Française. Cette plante ne pousse que sur le plateau du mont Temehani. Toutes les tentatives de transplantation dans d’autres parties de l’île ou dans l’archipel des Îles Sous-le-Vent ont échoué.

Ses fleurs sont lobéliacées avec une demi-corolle à cinq pétales : la fleur est en effet caractérisé par ces cinq pétales présentes sur un seul côté de la fleur, rappelant la forme d’une main. Le Tiare Apetahi est souvent utilisé comme emblème de l’île de Raiatea.   

Publié dans FAUNE ET FLORE | 1 Commentaire »

123
 

CLUBFREEDOM ET REVOLVINGTRAVEL |
Sage-femme au Poste de sant... |
Aventure Libanaise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | marie à vancouver
| adsvoyages
| Xin Chào Vietnam... Ginett...